lundi 3 août 2009

Photos du rallye du Beaujolais 2009

Merci aux photographes amateurs postés le long des routes et qui nous font parvenir leurs photos !






Photos Jean-Pierre Marin (FFM) :


CR Rallye du Beaujolais 2009




En tant que local de l’étape, j’ai pu faire mes recos de spéciales (ES) le lundi et du routier le mardi, sous le beau temps, ce qui ne sera pas le cas des gars qui arriveront le jeudi soir ou le vendredi et qui feront tout sous la pluie :/
Personnellement j’ai trouvé le routier plus facile qu’il y a 2 ans, roadbook plus simple et routes moins piégeuse.


J’annule ma dernière reco du prologue (j’ai pas d’équipement pluie) et du coup je termine de préparer ma moto vendredi matin (remontage des platines origines car mes platines piste n’ont pas de repose-pieds repliables, remplacement liquide de refroidissement par de l’eau, changement de phare puisque je l’avais pété au rallye des Volcans etc.) et file au Contrôle Administratif + sonomètre l’aprem. Tout se passe hormis l’organisation un peu foireuse…

Le samedi matin, passage au Contrôle Technique à 8h01 pour ma part.
Je passe en avance, comme ça c’est fait et j’évite la queue. 130 participants, c’est long.
J'apprends ensuite que mon départ est à 11h29.
Forcé de glander à une terrasse de bistrot :/


Mon départ est bientôt donné, je connais le mec devant moi, je vais le suivre sur le prologue que je n’ai pas reconnu.
On enquille bien, on rentre dans le rythme tout de suite, pas question de compter les pieds de vignes.
Première ES (ES2) au milieu du prologue : c’est celle qui me fait peur, celle où j’ai chuté lamentablement dans l’épingle il y a 2 ans.
C’est une épingle très serrée, qui forme une marche, avec peu de dégagement, de l’herbe juste au bord (pas bien de rouler dedans…) et qu’on ne peut pas reconnaître sans fermer la route puisque c’est un cédez-le-passage en temps normal.
J’ai l’impression d’être à l’arrêt, notamment dans l’épingle que je prends en 1ère, en sortant le pied (mais là ça sert à rien vu l’angle que je mets…). J’arriverai quand même à accrocher le 71è temps, ce qui constitue pour moi un progrès notable.
Le reste du prologue se passe sans souci, la première boucle commence bien également, l’ES1 est hyper courte, alors que l’autre est très longue (1’03 vs 2’33 pour les meilleurs), je n’ai pas mes marques, mais je fais 71 aussi. Ca me va.
La suite est ok, jusqu’au petit petit petit chemin qui monte sur le départ de l’ES2 (celle avec l’épingle, suivez merde !). Je passe sur une plaque de boue (à l’ombre, pas vue avec ma visière toute crade), la moto part dans tous les sens et je suis dirigé par une force invisible sur une plaque de gravillons. Je ne sais pas si je prend la frein avant ou pas, mais tout le monde descend, Marco et CB par terre, amour propre et jambe coincés dessous.
J’arrive à relever l’ensemble, le collègue devant m’a vu chuter et vient constater les dégâts : araignée, phare (tiens ! ça fera que le 3e en 3 rallyes !), accélérateur bloqué par l’embout de guidon et surtout, platine droite pétée, plus de repose-pied. Gloups.



On monte au départ de l’ES2, on fait le point. Le collègue devant et celui derrière moi me prennent en charge, essaient de bidouiller, me proposent une soudure à froid… Je décide de faire la spéciale et les 25 bornes qui restent en l’état et on verra pendant les 15 minutes d’assistance ce que je peux faire.
L’ES se déroule encore plus à l’arrêt, jambe droite tendue, ou posée sur le pot d’échappement dans les bouts droits, c’est un style Je fais 93 ce qui limite les dégâts.


A l’assistance, je bénéficie de 2 coups de moule à la suite : je croise un participant qui a fait le rallye il y a 2 ans, il veut m’aider. Tandis qu’un pote qui le fait cette année en CB aussi me dit qu’il a certainement qqchose pour moi : il me sort une vieille platine home made Je ne peux pas la monter car elle ne tient pas mon pot, par contre je récupère le cale pied, le premier collègue m’aide à la monter à l’arrache en passant par une fente de la platine origine, je me retrouve avec un pied droit haut et un gauche bas, mais ça marche !!
J’arrive même à faire le plein, boire un coup pour repartir dans les temps !! J’ai pas mangé du coup, mais tant pis !
La 2e et dernière boucle se passe super bien, 77 dans l’ES1, je ne sais pas combien dans l’ES2, pas de point de pénalité, je finis 68 au scratch jour vs 114 (à cause des pénalités et de ma chute en ES) il y a 2 ans. Je suis très content. Il va juste falloir que j’apprenne à ne pas tomber à chaque fois...


Rallye terminé pour moi, je ne fais pas la nuit, je vais donc boire une bière avec des potes en terrasse, puis on se farcit quelques cochonnailles locales avec le pif kivabien


Merci aux organisateurs, merci aux collègues rallyemen qui sont là quand on a besoin, c’était un super rallye, vivement le prochain !!

Photos dans l'article suivant...